Les Lavandières   

Intervention dans l'espace urbain conçue à l'occasion d'une manifestation organisée par l'association Télé D’Un Jour sur la mémoire de la rue Pasteur avant sa démolition, ce spectacle a également été présenté en juin 97 à Lacoste.

Un groupe de femmes, comme surgies du passé, vient s’installer autour de la fontaine. Derrière elles, un étendage à linge monumental est intégré dans un portique d’agrès d’acrobatie. Petit à petit, les gestes quotidiens –laver, frotter, rincer, étendre le linge– prennent une dimension spectaculaire.

« L’interdiction de l’étendage du linge aux fenêtres est de plus en plus courant, même à Marseille. La société dissimule les traces et les signes que la vie quotidienne inscrit autour des lieux d’habitation. Pourtant, ces traces que nous l’habitons ne sont-elles pas les signes qui nous permettent de partager un espace commun ? Un espace duquel le langage du quotidien est chassé devient hostile, froid, se dégrade et meurt. »

Cette performance acrobatique, rythmique, et vocale a été imaginée à partir de la fontaine située au milieu de la rue. Cette fontaine se trouve être l'un des deux seuls points d'eau courante servant à alimenter tous les foyers. Elle constitue le lieu de passage obligé, le point de rencontre pour les habitants et plus particulièrement les femmes et les enfants.

Ce travail a inspiré le spectacle LAVOTEMPODELO en projet pour l'année 2001